Enrichissement des strates et création de zones d'ombre

Lors de la deuxième phase de notre création de forêt-jardin, nous avons planté un assez grand nombre d'arbres et d'arbustes, pour la plupart autochtones. Nous nous sommes rapidement aperçus que cette première plantation, même si elle nous paraissait alors dense, était loin d'être suffisante pour faire face à la chaleur des rayons du soleil d'été.

Nous avions besoin de davantage d'ombre pour espérer des récoltes de légumes abondantes. Contrairement aux magnifiques forêts-jardin "nordiques" de Martin Crawford dans le Devon ou de nos amis Charles et Perrine au Bec Hellouin, pour lesquelles la difficulté du design est de réussir à laisser entrer la lumière, notre problématique est plutôt celle de protéger davantage nos strates plus basses, pour ne pas les laisser "griller" au soleil. Nous avons donc choisi d'installer pour ces nouvelles plantations quelques sujets plus âgés et des arbres à croissance rapide (tel le Pauwlonia), capables de créer en peu de temps de l'ombre pour les autres végétaux. Dans le choix de ces arbres nous avons aussi pensé à nos abeilles, avec un joli mimosa qui leur fournira du nectar et du pollen en fin d'hiver et un deuxième amandier qui fleurira déjà au debut du mois de mars, peu après le mimosa.


Avec ces nouveaux arbres, la strate haute est maintenant bien avancée. La strate arbustive a elle aussi été complétée par des grenadiers, noisetiers, feijoas, rosiers, ainsi que des Eleagnus Ebingei qui ont la capacité de fixer l'azote atmosphérique dans le terrain.


Quant à la strate herbacée, elle est loin d'être terminée, mais notre forêt-jardin est encore bien jeune...


1 view0 comments